mardi 24 octobre 2006

Album : Dong Yun Chang - At the 33th street corner

DONG YUN CHANG - At the 33th Street Corner
Guitare
2002

15/20










Parfois le hasard fait bien les choses. En naviguant sur Internet il y a quelques années, je suis tombé sur le site de Wind Records, un label produisant de nombreux artistes tous engagés dans une musique particulière, instrumentale, tibétaine ou encore underground.
Au fil du temps j'ai découvert Dong Yung chang, un artiste à forte réputation en Asie pour son talent de guitariste et dès les premières écoutes disponibles sur le site, ça été le coup de foudre.
Il m'est très rare de m'interesser à lam usique instrumentale sans tomber dans les bras de Morphée par ennui ou par dépis. Pourtant cet album m'a laissé bien plus qu'en éveil: il m'a rendu heureux et détendu.

En effet, Dong yung chang et sa guitare ont le talent de nous rendre serein, sage, prêt à affronter toutes les nouvelles difficultés de la journée. Et parfois c'est aussi simple que ça la musique.
Je fus étonné lors de mon séjour à Beijing en été 2006 d'entendre cet album passer dans les avions de la compagnie Air China. Comme quoi la popularité de ce guitariste n'est plus à vérifier.

On ne sait pas où cet artiste est allé chercher l'inspiration mais les belles envolées à cordes de ce guiraste sont tout simplement somptueuses. Empreinte de délicatesse et d'un côté affectif voir sentimental, les sonorités transiteny directement vers notre coeur, sans passer par la case reflexion.
C'est peut être aussi pour cela que Dong Yung chang a été primé en 2002 du Golden Melody Award et est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs guitaristes de sa génération.
Selon lui, la musique est comme un voyage. Parfois elle ressemble à ces pays lointains qui vous emmène loin de vous même, loin d'où vous êtes...

En suivant ce précepte, l'artiste a eu l'ingénieuse idée de partir sur les routes de pays et de contrées inconnus afin d'y capter leurs musiques. Serait ce en Europe de l'Est? Dans les pays scandinaves ou au Canada ? Qui sait, celà sera à vous de deviner. Et pour pousser le concept un peu plus loin, chaque titre est conçu comme une tranche de ces routes et cultures traversées.

Toute composition a son histoire et je vous transmet volontier la première in english of course:

"Let's talk about reality, not the impressions left on the left bank. I don't see Voltaire's Le Procope or Les deux Majots of Simon Bouvoir ans Sartre. I see the river flowing, every impression is to come, every thought is left behind. All is mystery no one really sees"

Accompagné enfin d'un excellent livret où l'artiste nous conte la genèse de cet album et de ses voyages, n'hésitez pas ainsi à vous saisir de cette alcôve de douceur dont vous n'en serez que récompensé.


1er extrait - 2eme extrait - 3eme extrait - 4eme extrait

Damien Paccellieri

Posted by chinacinema @ 22:25

Read or Enregistrer un commentaire

Joli! j'ai particulièrement apprécié le dernier extrait ^^

A ce que j'ai entendu, c'est un artiste à la Jia Peng Fang mais version guitare. C'est pas pour me déplaire car on a toujours besoin de musiques de ce genre.

Mais où se procurer ses disques? (je me répète un peu depuis 3 commentaires, mais j'y peux rien, le net est un peu avare en informations sur cet artiste, d'ailleurs ton blog apparait comme première source de renseignements xD)

Posted by Anonymous Jukebox @ 01:29 #
 

Salut,

C'est vraiment un guitariste de talent, j'aime sa façon de cadrer sa musique autour de voyages, d'un effort en petit groupe, de ce regard différent sur la guitare. Les cordes donnent autant de chaleur que celle d'une voix.

Je te donnerai le lien ce soir, car il faut le chercher sous son nom chinois. Sur ce point Yesasia est assez mal organisé avec 36 000 noms pour un seul artiste ( nom anglais, en chinois, en taiwanais, surnom, etc...)

Posted by Blogger damien @ 15:55 #
 

le lien :
http://us.yesasia.com/en/PrdDept.aspx/code-c/section-music/pid-1001863328/

Posted by Blogger damien @ 20:20 #
 

Merci!
Petite orgie musicale en perspective pour noël :D

Posted by Anonymous Jukebox @ 02:24 #
 
<< Home