mardi 10 octobre 2006

Album : Kungfoo - Impulsion

KUNGFOO - Impulsion
Hip Hop
2004

14/20








On le sait tous, depuis plus de 4 ans le Rap et le R&B tournent en rond notamment aux Etats unis où les thèmes des textes se sont réduits aux fesses des filles, au 4x4 dernier cri, à ce qui brille et fait bling bling. Mais où sont donc passées les préoccupations sociales des afro-américains dans tout celà ? Où sont donc passées ces grands rappeurs d'antan qu'était Nas et les autres ? (j'ai un petit faible pour la East Coast et je vous conseille fortement Blackalicious)
Alors que le gouvernement américain de Bush Jr laissent ces gens au bord de la route, les rappeurs eux aussi commencent à les lâcher pour vivre une belle vie d'épicurien.
Fort heureusement la Chine n'est pas dans la même situation. A Pékin, place forte avec Shanghai du hip hop made in china, cette mouvance musicale est en pleine effervescence. Des petits groupes comme Kungfoo (originaire quant à eux de Tianjin) connaissent un large succès auprès d'un public averti. Averti dans les deux sens: ceux qui connaissent le hip hop en Chine, mais aussi ceux qui savent que les paroles sont assez crues, en témoigne le sticker habituel interdisant l'écoute aux adolescents.

Là où tout le monde persiste et signe à croire que la Chine ne laisse pas exprimer ses artistes, il existe des labels indépendants, undergrounds, qui n'hésitent pas à produire, à leur risque et périls, des artistes prêt à critiquer la société dont ils sont issues.
Kungfoo entre dans la critique polissée de la société en exprimant le mal-être d'une certaine jeunesse. C'est une manière assez subtile de ne pas s'attirer les foudres de l'Etat notamment pour son label New Bees abritant un exceptionnel vivier d'artiste comme le groupe rock féminin COBRA qui débuta dans les années 1980 grâce à l'ascension d'un certain Cui Jian.
On retrouve dans les textes de cette galette un véritable malaise identitaire, une attaque à la chinoise des déficiences de la société chez les jeunes, mais aussi des textes plus softs afin de renverser la vapeur et de rester un groupe de rap "cool" au vue du PCC.
Qui plus est des paroles censées, la musique est elle aussi réussit dans l'ensemble même si elle apparaît quelques fois synthétiques. En effet, quasiment aucun sample n'est employé si ce n'est dans les interludes comme force de démonstration.

Resultat, celà se révèle être un avantage car ajouté aux flow des MC chinois celà forme une complémentarité qu'on ne pourrait peut être pas trouver dans les bonnes prods françaises ou U.S.
Il n'y a qu'à écouter l'intro de l'album pour savoir que l'on est tombé sur du bon son. "Sunset" (titre 2) ainsi que "Nightwish" (titre 5) annoncent la couleur d'un rap viril mais tranquille, agrémentés de moments de folies avec "Happy U" (titre 8).
Enfin "Need No More" (titre 11) se passe presque d'explications pour une personne ne comprenant pas le chinois puisqu'il décrit une sensation de trop plein, mise en valeur par quelques références aux rappeurs U.S.

En conclusion: 13 titres + des bonus pour un disque de hip hop chinois d'excellente facture nous confortant dans l'idée que le hip hop a trouvé une place forte en Asie autre que le Japon.

Voir et écouter Kungfoo
Le blog du groupe avec pas mal de bonus

Damien Paccellieri

Posted by chinacinema @ 19:04

Read or Enregistrer un commentaire

Cool,il faisait parti de ma wishlist,mais je n'arrivais pas a trouver des mp3 ou des infos sur lui,c'est chose faite!Merci!^^

Posted by Anonymous jang gerald @ 15:40 #
 

merci pour ce nouvel eclairage qui va me permettre d'aborder leur son d'une autre maniere.
notons juste qu'il existe une version non censuree de 2001 (track 12) dans laquelle ils font allusion a coco lee, interdite de concert en chine continentale car elle avait ose chante l'hymne nationale taiwanais... comme quoi le PCC veille...
enfin, je me permets de rajouter un petit lien vers leur blog officiel : http://www.newbeesmusic.com/asp/band/kungfoo/
je vous conseille en particulier les clips videos en animation flash dans la section music ;)

Posted by Anonymous nico @ 01:36 #
 

Merci Nico pour le lien, j'avais complètement oublier de le rajouter, je vais le faire.

Sur coco lee, A Mei avait aussi chanté l'hymne taiwanais et fut interdite de séjour en Chine et ses nvx disques retirés, mais l'affaire avait prit une telle ampleur que ça n'a duré que quelques semaines..

@++

Posted by Blogger damien @ 00:50 #
 
<< Home