vendredi 24 novembre 2006

Album : Lim Giong - Folk Paradise

LIM GIONG - Folk Paradise
Electro/ Drum&Bass/ Trance
14,5/20
2003






Lim Giong m'étonnera toujours. Après le succès de la bande originale de Millennium mambo, l'artiste dj reprend ses activités devant le programmes de composition electronique pour accoucher d'un album electro techno en collaboration avec plusieurs artistes.

Le taiwanais bouleverse pour une fois ses habitudes et prend le risque de travailler en équipe.
bien entendu, pour celui que l'on peut appeler le père de l'electro taiwanais, l'équipe est à la hauteur du mythe, forgés de nombreux talents, notamment ans l'accompagnement voval.

En reprenant d'anciennes chansons chinoises et taiwanaises tirées du folklore culturel, Lim Giong et ses accolytes les désagrègent et établissent de nouvelles compositions musicales.
Traitées par thèmes (trance, drum&bass, downtempo,electro) ces anciennes ritournelles font peaux neuves avec accessoirement de nouvelles et excellentes interprétations par des chanteuses dont on ne connaît que très peu leur cursus musical.

L'auditeur restera saisit par l'immensité tehno du premeir titre grâce à une voix ensorcelleuse nous rappellant quelque peu l'univers de Millennium Mambo.
La deuxième composition est bie plus tribale, destructurée, voix venue d'une autre époque, le tout digéré dans un soupçon de mystère...
Lim Giong , qui a la chance d'avoir une voix très intéressante nous déçoit complètement sur la troisième piste, execrable en tout point. Etait ce le temps d'un délire ? On ne sait pas, mais vaut mieux passer à la chanson suivante.
Justement cette dernière, d'une douceur sans fin, pur rêve electro noyé dans un flot de chinois tirée d'une ancienne chanson sentimentale, nous étaye dans la décision d'avoir acquit cet album.

En même sur Folk Paradise, c'est très simple : là où les femmes chantent, les chansons sont belles. Pour faire plaisir aux femmes, je dirais que cette idée est aussi vraie dans la vie de tous les jours... mais d'abord je vous donne mon RIB pour un petit virement ;)
C'est reflexion est quand même étonnante car d'habitude l'exaltation vient de la performance vocale de Lim Giong, qui ici n'a cesse de se révéler déçevant.
Daté de 2003 les titres technos paraissent un peu vieillot mais certainement très à la mode et toutes aussi intéressantes que les sonorités allemandes de cette époque. Mais bon un album de Paul Van Dyk sera toujours plus agréable.
On passe ainsi très vite à la 9eme piste, excellente réussite entre lectro et drum&bas même si la composition n'a pas une ampleur musicale exceptionnelle.
Ainsi va cet album-compilation composé de 12 créations. C'est un disque à prendre avec légerté même si l'avant dernier titre est incroyable de beauté, nous transposant dans un autre univers nous évoquant ces albums où les plus belles perles se cachent à la fin.
A noter que cette version est accompagnée d'un vcd avec des clips très hype.
A voir et à écouter.

Ecouter le 4eme titre
Ecouter le 9eme titre
Ecouter le 11eme titre, petite perle musicale

Damien Paccellieri

Posted by chinacinema @ 17:03

Read or Enregistrer un commentaire

Salutations : )
Je cherche désepérement (c'est le mot =__=) la disco de Lim Giong. Je n'ai que la B.O (dantesque x_____x) de cet artiste et j'ai beau cherché je trouve pas ses autres albums =__=.

Pourrais-tu les uploader silteplait ;__; ? Je sais t'as rien à y gagner... (je suis pas très branchée musique chinoise, plutôt coco et raponais : ) ) Voilà c'est un appel de détresse lol

++++

Posted by Anonymous Lave-vaisselle @ 21:01 #
 

Répondu par mail,

Amicalement,
DP

Posted by Blogger damien @ 10:42 #
 
<< Home